ACCUEIL     CHAPITRE 1       CHAPITRE 2      CHAPITRE 3      CHAPITRE 4      CHAPITRE 5Introduction.htmlCHAPITRE_2-ARTS.htmlhttp://livepage.apple.com/CHAPITRE_3-FONCTIONS.htmlCHAPITRE_4-USAGE_FORETS.htmlCHAPITRE_5.htmlshapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1shapeimage_2_link_2shapeimage_2_link_3shapeimage_2_link_4shapeimage_2_link_5
 
CHAPITRE 1 - QUELQUES ARBRES RÉSINEUX

Les arbres sont tellement divers qu'il est impossible de tous les citer.
Quelques exemples de résineux que l'on trouve en Europe (endémiques ou importés) suffiront à donner une idée de cette biodiversité:


Le MÉLÈZE : Larix decidua. Il peut vivre plus de 3000 ans. Il est le seul conifère européen à perdre ses aiguilles en automne après jaunissement. Les cônes verticaux peuvent rester plusieurs années en place et leurs graines font le bonheur des oiseaux. Certains champignons lui sont inféodés: le Bolet élégant (Suillus grevilei - photo de gauche) et le lactaire des Mélèzes (Lactarius pornincis - photo de droite).

Araucaria angustifolia Argentine

Araucaria. columnaris résine

Araucaria

Araucaria. columnaris Nouvelle Calédonnie

Cypressus arizonica glauca

Séquoia

Thuya plicata

Sequoiadendron gyganteum

Pin laricio

Le SAPIN BLANC : Abies alba. C'est le sapin de Noël de jadis. Ses branches s'étalent avec élégance. Ses cônes droits mesurent facilement 12 cm.


Le SAPIN DE NORDMANN : Abies nordmanniana. Autre espèce importée, naturelle dans le Caucase. Actuellement utilisé pour les fêtes de Noël. Ses cônes dressés apparaissent au bout de 50 ans.


Le SAPIN DE DOUGLAS : Pseudotsuga menziesii. Espèce du nord de l'Amérique introduite en Europe au XIX siècle. Il convient pour des reboisements.


L'ÉPICEA : Picea abies. Son allure serait la plus proche des dessins d'arbre de Noël, avec ses longues branches recourbées formant une forme conique. Mais ses pommes de pin, ses cônes, pendent tête en bas. Il est très utilisé en lutherie pour fabriquer les tables d'harmonie des violons. On recherche les épicéa ayant grandi lentement en pleine nature; on l'appelle alors "bois de résonance".

L'IF : Taxus baccata. Cet arbre jadis forestier mériterait un livre entier tant sa réputation a toujours été presque légendaire. Sa longévité qui dépasse les 2000 ans en a fait l'arbre de l'immortalité dans l'Antiquité. Mais sa toxicité, son véritable poison, l'on condamné à la crainte de la mort. Les forêts d'Ifs ont disparu, mais cet arbre étrange se trouve encore dans certains cimetières ou dans des jardins d'ornement (château de Villandry Touraine). On  extrait de l'If un remarquable produit anticancéreux. (Docétaxel).

A noté que l'If tue les chevaux qui en ingèrent par malheur...

 
CEDRE bleu de l'Atlas
 
Haut de pageCHAPITRE_1-anatomie.htmlshapeimage_11_link_0

Mélèze européen