ACCUEIL     CHAPITRE 1       CHAPITRE 2      CHAPITRE 3      CHAPITRE 4      CHAPITRE 5Introduction.htmlCHAPITRE_1.htmlhttp://livepage.apple.com/CHAPITRE_3-FONCTIONS.htmlCHAPITRE_4-USAGE_FORETS.htmlCHAPITRE_5.htmlshapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1shapeimage_2_link_2shapeimage_2_link_3shapeimage_2_link_4shapeimage_2_link_5
 
 

LE LOUP



Voilà un animal qui a fait parlé de lui pendant des siècles un peu partout dans le monde. Bien qu'il soit inféodé à plusieurs types de biotopes, c'est en forêt qu'il habite souvent, c'est là qu'il fait peur aux hommes. Que d'histoires de loups ! Que de légendes ! Que de terreurs enfantines !





Une représentation du grand méchant
loup avec le petit chaperon rouge
par Gustave Doré .


Bête d’Orléans (1814)


Dans le domaine de la chasse, le loup occupe une place particulière : la proie des trappeurs pour sa fourrure, la traque contre sa dangerosité, le zèle des chasseurs contre lui et les déforestations l'ont éloigné des villages et des villes. En Europe, il fait encore l'objet de débats passionnés car le peu de meutes qu'il reste encore ça et là, attaquent les moutons ; les bergers s'indignent des réintroductions effectuées au nom de l'écologie. Car cet ancêtre du chien est prolifique, il regagne du terrain en Europe...



Le loup porte le nom latin de Canis lupus, mais la terminologie "loup" comprend - dans le monde - plusieurs carnivores ressemblants chassant, plus ou moins en meutes. Par exemple, les chacals, les dingos, les lycaons etc... Canis lupus possèdes de nombreuses sous-espèces.


Les loups se rassemblent en petits groupes pour attaquer leurs proies: les redoutables meutes. Ils se nourrissent le plus souvent d'animaux affaiblis. Un loup solitaire n'est ni plus, ni moins dangereux qu'un chien, mais en meute...


Dans le Passé, on chassait les loups par tous les moyens tant les gens en avaient peur : pièges, filets, poisons etc... Les chiens, utiles pour ces battues, devaient porter des colliers à pointes spéciaux pour ne pas être saignés par les loups. En l'an 813, Charlemagne crée les Lieutenants de Louveterie, qui seront supprimés lors de la Révolution en France. Sous une forme différente, cette "louveterie " existe encore afin de limiter la prolifération de ces prédateurs. Les bergers d'aujourd'hui possèdent toujours des chiens patou spécialisés dans la garde des troupeaux de moutons dans les alpages.


À noter que les loups transmettaient une terrible maladie virale, vaincue grâce au vaccin de Pasteur : la rage.


Loups du Gévaudan - © P. CHAINBAUX




Loup ibérique - © Arturo de FRIAS MARQUES

 
CHAPITRE 2 - LÉGENDES

Loup ravissant des Ardennes (1587)

Loup à crinière © P. CHAINBAUX

Loup anthropoge (1589) Mémoires de Jean Burel

Haut de pageshapeimage_7_link_0