ACCUEIL     CHAPITRE 1       CHAPITRE 2      CHAPITRE 3      CHAPITRE 4      CHAPITRE 5Introduction.htmlCHAPITRE_1.htmlCHAPITRE_2-ARTS.htmlhttp://livepage.apple.com/CHAPITRE_4-USAGE_FORETS.htmlCHAPITRE_5.htmlshapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1shapeimage_2_link_2shapeimage_2_link_3shapeimage_2_link_4shapeimage_2_link_5
 
 

LE RADEAU DES CIMES


Pour les scientifiques de la Biodiversité, l'étude des biotopes à hauteur humaine ou en plongée accessible, restent encore possibles. Mais à la cime des arbres, notamment tropicaux, la chose devient problématique. Aussi, un certain nombre de chercheurs, ont imaginé une sorte de radeau aérien disposé au niveau de la canopée des arbres grâce à un ballon dirigeable. Ainsi, cette zone généralement inaccessible aux observations précises devenait un lieu de recherches plus commode, voire indispensable.

Canopée de forêt tropicale humide, Khao Yai, Thaïlande - © Blaise Droz


C'est  dans les années 1980 que le professeur Francis Hallé, botaniste français de réputation mondiale, entraîna un groupe de scientifiques dans la mise au point du "radeau" indispensable à la découverte des canopées. Plusieurs missions furent couronnées de succès en Guyane française, au Cameroun, au Gabon, à Madagascar, à Panama... Ainsi, on découvrit de nombreuses espèces animales, on découvrit des biotopes jusque-là inconnus, et même on eut la possibilité réaliser des expériences ou des mesures nouvelles sur les phénomènes biologiques de cette zone forestière.


Ces études écologiques permirent de mieux comprendre ce qui se passe à cette hauteur et donc mieux gérer les forêts.


Les forêts primaires du globe, celles qui n'ont encore jamais été perturbées par l'Homme, celles qui sont véritablement vierges, contiennent l'essentiel de la biodiversité "aérienne" (le reste vit dans les mers). Leurs déforestations continues deviennent un problème général gravissime pour la planète, le climat et... l'espèce humaine. Il manquait un domaine d'exploration aux études de ces forêts, le radeau des cimes fut créé pour combler cette lacune.




Francis Hallé a publié plusieurs livres sur ce sujet, dont un certain                                  "Plaidoyer pour l'arbre" 2005 aux Éditions Actes Sud.

 
CHAPITRE 3 - BIODIVERSITÉ
Éditions Salamandre