Notre Orient

Pages 1 - 2 - 3 - 4

 
 

La Perse est le berceau d'une des plus vieilles nations de l'Histoire.


Les traces de nombreuses civilisations antiques ont été découvertes, certaines remontant au septième millénaire avant J.C. Mais c'est en 1200 avant J.C. que les Elamites construisirent leur capitale : la ville de Suse située dans la plaine proche de la Mésopotamie. Plus tard, l'Empire Perse Achéménides constitue la grande période de la construction de la Perse par Cyrus II « le Grand » en 550 av. J.C. Ce souverain est l'auteur du célèbre Edit que l'on considère comme la première déclaration des Droits de l'Homme.

Le grand empire asiatique du Proche-Orient est ensuite dirigé par  les grand rois : Darius, Xerxès, bâtisseurs des palais de Persépolis, et Alexandre le Grand qui s'empare par la force en 333 av. J.C. de l'Empire Perse. Après Alexandre et la période hellénistique, l' Iran devint au IIIème siècle av. J.C. la terre des Parthes et ensuite des Sassanides, qui furent les rivaux de l'Empire Romain. Sous les Sassanides, l'Empire Perse atteint de nouvelles limites: la Méditerranée, le Nil, l'Indus. Le génie artistique et architectural s'exprima particulièrement à cette époque.

Les adorateurs d'Ahura Mazda, les adeptes de Zarathoustra depuis 600 ans av. J.C. sont vaincus au VIIème siècle par les armées arabo-musulmanes. L'Iran retrouvera son autonomie et son indépendance par son adhésion au chiisme, c'est à dire les partisans d'Ali considérés comme les seules  autorités  légitimes à la succession du prophète Mahomet.


Marjan SABOORI

Directrice de la maison de l'Iran à Paris

Membre de l'AFITV

tourisme.maisoniran@yahoo.fr

 

Histoire des 3 calenders

" Garde ton secret et ne le révèle à personne: qui le révèle n'en est plus le maître. Si ton sein ne peut contenir ton secret, comment le sein de celui à qui tu l'auras confié pourra-t-il le contenir ? "


Histoire de Zobeide

" Quoique né d'un père et d'une mère idolâtres, j'ai eu le bonheur d'avoir dans mon enfance pour gouvernante une bonne Dame musulmane, qui savait l'Alcoran par coeur et l'expliquait parfaitement bien.

Mon prince me disait-elle souvent il n'y a qu'un vrai Dieu. Prenez garde d'en reconnaître et d'en adorer d'autres. "


EXTRAITS DES MILLE ET UNE NUITS

dans la traduction d'Antoine GALLAND ( 1646 - 1715 )