En conclusion

Page 1

 

Comme prévu, ces pages consacrées essentiellement au Moyen-Orient, ont voulu montrer quelques aspects assez caractéristiques de cette région du monde, dans différents domaines culturels, historiques et humains.

L'apport de cet Orient arabo-persan se manifesta avec force lors des 8 croisades menées à partir de 1095 au nom de la Chrétienté (Arménie déjà chrétienne depuis le 1er siècle ).

L'influence d'Aristote et de la culture grecque, celles des Indes et de la Perse dominent l'essor de la civilisations des Califes. Lorsque les premiers croisés arrivent en terre arabe, les sciences y sont florissantes. Tout ce qui favorise le commerce - donc les longs voyages - bénéficie d'inventions utiles : l'astrolabe, la cartographie, les mathématiques. Les Arabes inventent les nombres, le zéro, l'algèbre, ils usent de la trigonométrie. La vue prend toute son importance : l'anatomie de l'œil est connue, l'optique est étudiée, on pratique plus que jamais l'astronomie. Les guerres incessantes poussent les fameux médecins à connaître bien avant le Moyen-Age européen, l'anatomie du corps humain, notamment la circulation sanguine, ce qui inspira l'espagnol Miguel Servet. Enfin, les croisés découvrirent chez les Arabes l'al-cohol, c'est à dire la distillation, seul antiseptique utilisé pendant des siècles.

Voilà quelques exemples de « grandes découvertes » qui enrichirent les occidentaux pénétrant les monde arabo-persique ou... les terres d'Espagne occupées pendant 7 siècles par les Omeyyades. Les célèbres traducteurs de Tolède permirent à la Chrétienté européenne de connaître  les sciences et les arts de cette splendide civilisation.

La Renaissance pouvait alors s'épanouir.

Nous sommes encore aujourd'hui les bénéficiaires de toutes ces époques magnifiques et redoutables, illuminées de belles réalisations pour l'Humanité, tachées du sang de toutes les guerres.

Unis par l'Histoire, Occident et Orient ne cessent d'inter agir. Avicenne le Perse et Averoes l'Arabe ont soigné les humains,  Pasteur et Flemming aussi...


Felicio RODRIGUEZ

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash



Vous écoutez :

« Solo de Oud en mode Hicazkâr »

par Rafi KOCUN  - © 2011