Les épices

Pages 1 - 2 - 3 - 4

 

Il y a un avant et un après 1498, date  du voyage de Vasco de Gama, un avant et un après la révolution mentale. Il y aura désormais les épices du Ponant mais aussi un lien entre la Méditerranée et l'Orient et d'immenses territoires où « faire des chrétiens et chercher des épices » selon la formule d'un  lieutenant de Vasco de Gama...

...


Dans la hiérarchie objets du désir, les épices sont montées très haut et redescendues très bas: le Moyen-Age en est fou, le XVIIIème siècle en juge l'excès très vulgaire. Entre-temps, la frénésie des épices a produit ses conséquences historiques.



Edith et François-Bernard HUYGHE

(246 pages)




Nous remercions les Editions
Jean-Claude LATTES de leur accord
pour publier ces quelques extraits
d'un livre passionnant.

© Editions Jean-Claude LATTES 1995

Histoire des 3 calenders

" Nous sommes de Mossoul et nous venons à Bagdad négocier nos marchandises qui sont en magasin dans un khan où nous sommes logés. "


Premier voyage de Sinbad le marin

" ... j'échangeai les marchandises qui me restaient contre d'autres du pays. J'emportai avec moi du bois d'aloès, du santal, du camphre, de la muscade, du clou de girofle, du poivre et du gingembre. Nous passâmes par plusieurs îles et nous abordâmes enfin à Balsora, d'où j'arrivai en cette ville avec la valeur d'environ cent mille sequins. "


Troisième voyage de Sinbad le marin

" ... je partis de Bagdad avec de riches marchandises du pays que je fis transporter à Balsora. Là, je m'embarquai encore avec d'autres marchands. Nous fîmes une longue navigation, et nous abordâmes à plusieurs ports, où nous fîmes un commerce considérable. "


EXTRAITS DES MILLE ET UNE NUITS

dans la traduction d'Antoine Galland ( 1646 - 1715 )