Venise

Pages 1 - 2  - 3

 

... Bientôt la République construit la basilique de Saint Marc.... les reliques ont été remises au doge et non à l'archevêque, et  la basilique n'est pas une cathédrale mais la chapelle privée du doge signe clair que Venise entend affirmer son indépendance à l'égard de l'Eglise.

... L'arrivée de Marc à Venise est le véritable acte fondateur d'une future grande puissance. Elle sera désormais la République du lion, celle de Saint Marc, comme Pise est celle de Saint Sixte et Gênes, celle de saint Georges, trois patronages qui vont être invoqués pour bénir des entreprises très temporelles où la morale chrétienne ne trouve pas nécessairement son compte. " >

En l'an 828, à Alexandrie, deux marchands vénitiens ont volé aux coptes puis dissimulé parmi les épices et les brocarts, soieries et mousselines, les ossements-reliques de Saint Marc. Edith et François-Bernard HUYGUE, nous racontent la suite :

" Les deux  voleurs ont à se faire pardonner d'avoir trafiqué à Alexandrie, ce qui pour l'heure, est interdit par le Gouvernement de la Sérénissime. De retour dans la lagune, ils remettent leur pieux butin au doge qui, en récompense, leur permet de vendre au Rialto leur marchandise illégale.

Qui ne connait pas le célèbre pont du Rialto, un des pont les plus connus du monde où les commerces furent actifs depuis des siècles

<